Défense de thèse

« Pratiques numériques émergentes en conception architecturale dans les bureaux de petite taille »



Nous avons le plaisir de vous convier à la défénse de thèse de Madame Adeline Stals. Celle-ci se déroulera le vendredi 13 septembre, à 14 heures, dans la salle Bovy du complexe Opéra de l'Université de Liège.

Le jury se compose de mesdames et messieurs Prof. Sylvie Jancart et Prof. Catherine Elsen, promotrices, Prof. Pierre Leclercq, président du jury, Dr. Aurélie de Boissieu, Prof. Anis Gallas, Prof. Gilles Halin et Prof. Philippe Morel.

Si vous souhaitez participer au drink qui sera organisé après la défense, veuillez contacter Adeline Stals avant le 6 septembre pour confirmer votre présence.

 

Résumé

Cette thèse examine les usages et pratiques émergentes des outils de modélisation paramétrique dans le cas spécifique des bureaux d’architecture de petite taille. Elle cerne les stratégies et adaptations cognitives et organisationnelles déployées pour l’intégration de ces outils au sein des processus de conception architecturale observés.
 
De nombreuses recherches démontrent en effet à quel point le processus de conception architecturale et les productions qui en résultent sont influencés par les outils manipulés par les concepteurs et notamment les outils de modélisation paramétrique. Les grands bureaux, grâce à leurs diverses ressources, ont pu s’adapter et repousser les limites de leurs projets architecturaux. Peu d’études se concentrent par contre sur les stratégies et pratiques mises en place par les bureaux de petite taille, représentant pourtant la plus grande part du marché européen (99% des bureaux européens sont de moins de 10 personnes selon Architects’ Council of Europe, 2019).
 
S’inscrivant dans ce contexte peu étudié, notre recherche puise ses données quantitatives et qualitatives dans diverses sources : une enquête ayant récolté près de 700 réponses ; des entretiens téléphoniques et des questionnaires et entretiens organisés au fil de journées de formation. Pour compléter l’examen des tendances observées, des entretiens rétrospectifs et des observations in situ ont été menés auprès d’architectes-experts de la modélisation paramétrique.
 
Les résultats établissent empiriquement l'état de l'art des pratiques numériques des architectes belges et s’intéressent plus particulièrement à l’état des connaissances paramétriques. Ils pointent ainsi les difficultés rencontrées par les novices pour l’implémentation de ces outils. Les résultats identifient ensuite la diversité des pratiques ainsi que les enjeux cognitifs et organisationnels liés à l’utilisation des outils de modélisation paramétrique dans les PMEs.
 
Finalement, la thèse discute les valeurs ajoutées de ses propositions théoriques et méthodologiques en positionnant tout d’abord les outils de modélisation paramétrique en regard de la théorie de la socio-matérialité. Elle met ensuite en évidence un changement majeur s’opérant dans l’approche cognitive du projet (par le processus et non plus exclusivement par l’objet), suggérant un usage itératif de l’outil oscillant entre support d’assistance à la conception et support d’assistance à la représentation. La thèse démontre enfin en quoi cette typologie d’outils constitue aujourd’hui un potentiel d’innovation et de différenciation pour les bureaux d’architecture de petite taille.
 
Illustration © Jérémy Jamar.

Share this news