337e conférence CERES

337e conférence CERES : lundi 14 octobre, 17h30


Date : lundi 14 octobre 2019, 17h30

Lieu : Sart Tilman, B37, auditoire 01

Orateur : Monsieur le Professeur Bernard Espion (ULB)

Président de séance : Monsieur le Professeur Jean-Pierre Jaspart

Résumé :

En 1896, Arthur Vierendeel (1852-1940), professeur à l’Université de Louvain, propose – et fait breveter – un nouveau type de poutre maîtresse de pont qui ne comporte aucune diagonale et dont la stabilité repose sur la connexion rigide de ses nœuds. Malgré l’intense promotion de son système par son inventeur, on ne dénombre en Belgique que six ponts de ce type avant 1914. Divers événements, ainsi que l’amélioration des connaissances scientifiques, vont favoriser l’expansion du pont « Vierendeel » entre les deux guerres. La construction des ponts routiers au-dessus du canal Albert et des canaux de Campine signe son essor; une cinquantaine d’entre eux seront construits entre 1933 et 1938. Par ailleurs, la Belgique a été pionnière dans l’introduction de la soudure électrique à l’arc pour la réalisation des assemblages en construction métallique, et cette technique est appliquée dès la construction du tout premier pont Vierendeel sur le canal Albert, à Lanaye, en 1933. Mais la construction soudée est encore dans une phase pionnière, et l’on observe rapidement de nombreux problèmes, culminant avec l’effondrement spectaculaire du pont de Hasselt en mars 1938. Des ruptures fragiles seront observées aussi sur trois autres ponts soudés de type Vierendeel en janvier 1940. Pendant longtemps, les causes de cette rupture fragile restent inexpliquées. Des débuts d’explication commencent à voir le jour avec les efforts du Ship Structure Committee de la Navy suite aux nombreuses ruptures fragiles observées sur les liberty ships à partir de 1942. En Belgique, la construction soudée des ponts ne reprend qu’au début des années 1950. Le dernier pont Vierendeel construit en Belgique est le pont-rail de l’île Monsin (1962, rivetté). De nos jours, la poutre « Vierendeel » est plus connue dans le domaine de l’architecture que dans celui de la construction des ponts.

L’exposé sera suivi d'une séance de questions/réponses.

Au plaisir de vous y retrouver nombreux !

Inscription (pour le 10 octobre à midi, au plus tard !)

Partagez cette news