Des robots intelligents qui trient les déchets métalliques



"Il n’y aura pas de transition énergétique sans le silicium et l’argent des panneaux photovoltaïques, sans le lithium des batteries, mais aussi le manganèse, le nickel, le cobalt, le cuivre. Tous ces métaux, et bien d’autres encore, sont au cœur de la transition énergétique. La transition énergétique, c’est la transition vers l’énergie des métaux. » Les mots du Pr Éric Pirard, directeur du laboratoire GEMME (UEE /Faculté des Sciences appliquées) ont marqué la conférence de presse de présentation du projet Multipick et de son prototype industriel développé dans le cadre du programme wallon Reverse Metallurgy.

M

ultipick est une solution robotique de tri des métaux issus du démantèlement des véhicules et des électroménagers usagés. Le démonstrateur industriel a été mis au point au terme de cinq années de recherche et développement par les ingénieurs du laboratoire GeMMe en Faculté des Sciences appliquées de l’ULiège en partenariat avec le groupe industriel COMET et l’intégrateur industriel CITIUS.

Le développement de ce prototype, avec le soutien des fonds de La Wallonie et européens du FEDER, débouche aujourd’hui sur un investissement de près 10 millions d’euros que le groupe Comet, un leader européen du recyclage des métaux ferreux et non-ferreux, va réaliser sur son site d’Obourg en région montoise. Le démonstrateur industriel sera installé dans une nouvelle usine de 6500 m2. Composée de 16 robots, la future chaîne de tri Multipick sera capable de trier 20 000 tonnes de déchets métalliques par an, soit un milliard de pièces à un rythme de 16 pièces chaque seconde !

L’innovation s’inscrit parfaitement dans les objectifs d’économie circulaire, en créant une filière de recyclage et de valorisation de métaux triés localement. « Actuellement, nous recyclons 98% d’un véhicule entrant chez nous, explique Pierre-François Bareel, du groupe COMET. Or trois quarts des déchets métalliques consistent en de l’acier. Mais dans le quart restant, de nombreux métaux restent intéressants à valoriser comme le cuivre, le zinc, l’inox, le laiton ou l’aluminium. Une bonne part de ces flux de métaux prennent la direction de l’Asie pour du tri manuel à bas coût. C’est une double perte de valeur puisque ces matériaux font le chemin inverse vers l’Europe une fois triés. »

De ce constat est née la volonté de créer une solution industrielle de tri automatisé de ces métaux. La ligne mise au point par les partenaires wallons de Reverse Metallurgy reconnaît la nature des différents métaux grâce à une combinaison de différents capteurs rayons X, spectral et 3D. L’intelligence artificielle utilise pour chaque pièce l’information fournie par ces capteurs et prend la décision de tri, décision transmise aux robots-trieurs qui opèrent à une cadence bien plus rapide que le tri manuel, et avec une précision inégalée.

Le ministre wallon de l’économie, Willy Borsus, s’est félicité de ce projet né de la collaboration étroite des acteurs scientifiques et industriels, qui s’inscrit parfaitement dans les objectifs de relance autour de l’économie circulaire. « La pandémie a mis en exergue la vulnérabilité de notre économie face à des éléments externes liés à la mondialisation des chaînes de valeur. Le recyclage des métaux est ainsi un axe stratégique soutenu par la Wallonie et Reverse metallurgy via le pôle Mécatech. »

Un constat partagé par le recteur Pierre Wolper, qui a souligné les analogies avec la crise sanitaire et les innovations dans le domaine de la santé, notamment mises au point par l’ULiège, pour recréer des capacités locales de production.

Le chantier de construction de la nouvelle usine Multipick à Obourg débutera à l’automne.

vid-img-1
Youtube

PICK IT : mieux trier pour mieux recycler

Une équipe de laboratoire GeMMe de l'Université de Liège a mis au point un banc de tri automatisé permettant le recyclage de certains métaux, issus du traitement de véhicules hors d'usage ou de machines à laver usagées. Ce banc expérimental devrait, à terme, être utilisé à l'échelle industrielle.

Partagez cette news